Association des Plaisanciers Indépendants du port de la Pointe Rouge                

 

AccueilPrésentationL'Escale InfoAgendaSécuritéSection VoileSection Pêche FSN13PhotosLiensCont@ct


 

 

 Les échos de la Fédé

 

 La Fédération des Sociétés Nautiques (FSN13)

           

            Nous relayons ici des informations qui concernent la Fédération des Sociétés Nautiques (FSN 13) dont l'APIPR est adhérente.

 

 

 

 Michel LAMBERTI : Nouveau Président de la Fédé.

           

            Le 4 Avril Michel LAMBERTI, Président de l'Union Nautique Marseillaise (UNM),  à été élu à la présidence de la FSN13.

 

            Voir l'article paru dans La Provence

 

 

 La FSN 13 représente les plaisanciers

                    

Chaque fois qu’un évènement doit se produire sur le littoral, sur terre ou en mer, une commission est réunie afin d’émettre un avis. Suivant le sujet, il s’agit d’une commission nautique locale (CNL) ou d’une grande commission nautique (GCN) qui se déroule au siège de la Direction Départementale des territoires et de la Mer des Bouches du Rhône (DDTM), 16 rue Antoine Zattara à Marseille.

La FSN 13 est invitée à désigner des représentants des plaisanciers pour participer aux travaux de ces commissions. Chaque fois, nous questionnons les présidents des Sociétés Nautiques proches du lieu de l’évènement afin qu’ils soient informés du problème qui va se produire et  acceptent d’être mandatés pour nous représenter.

Dernières commissions

CNL 12 décembre 2013

Projet « Mercure-Thalassa Sainte Croix » création d’un centre de thalassothérapie

 

CNL 13 décembre 2013

 Balisage normalisé des trois ouvrages de diffusion des eaux de mine au large de la baie de Marseille - BRGM - Balisage et modification de l'existant du bassin du J4 »

 

CNL 23 décembre 2013

Installation de mouillages fixes

 

GCN 23 janvier 2014

Projet création parc éolien flottant

 

CNL 12 mars 2014

Plan de balisage de la Ville de Marseille

 

CNL 13 mars 2014

Balisages du cantonnement de pêche du golfe de Beauduc  et Balisage de la zone de protection de biotope de la pointe de Beauduc.

 

CNL 17 avril 2014

Remise à niveau du balisage de la zone d’influence du GPMM

 

CNL 27 mai 2014

modification de la règlementation relative à la navigation et au mouillage dans la zone de mouillage et d’équipement légers à Port-Miou, commune de Cassis

 

CNL 27mai 2014

AOT – dispositif nurseries artificielles du golfe de  Beauduc

 

 

Mise à disposition

Les dossiers sont disponibles :

   

 

 Une bonne nouvelle mais NE RIEN LACHER

 

Message de Michel LAMBERTI, Président de la FSN-13 (19 mai 2015)

 

«« 

Bonjour à tous,

Une information qui se propage et qui nous fait chaud au cœur ! :

 http://www.actunautique.com/2015/05/le-senat-contre-la-taxe-mouillage-le-gouvernement-et-les-deputes-persisteront-ils.html#

 

Pour autant, il est indispensable de ne rien lâcher et de poursuivre jusqu’au dernier souffle de la menace.

 

Je tiens à féliciter tous nos amis du Vieux-Port pour les banderoles installées sur presque toutes les estacades,  elles aussi commencent à faire parler.

 

J’ai demandé à rencontrer la ministre Mme Lebranchu qui sera à Marseille vendredi et j’ai bon espoir de pouvoir lui parler, ou au moins à son chef de cabinet.

 

Alors, comme dans notre jeunesse : “ Ce n’est qu’un début poursuivons le combat”.

 

Amitiés

Michel.

»»

 

 

 

 NON à la taxe sur les mouillages

 

La Fédération des Sociétés Nautiques (FSN 13) mobilise tous ses moyens pour affirmer son opposition à cette taxe qui met en péril l'ensemble de l'activité nautique sur tout le littoral français.

En votant la taxe sur les mouillages forains, le gouvernement actuel remet en cause un droit ancestral à la liberté d'accès à la mer.

La  TAXE MOUILLAGE : c’est NON et nulle part !

 

Aujourd’hui, c’est en Corse et dans les Pyrénées Orientales.

Demain ce sera dans toutes les Aires Marines Protégées.

Bientôt aux portes de Marseille,

100.00 € chaque fois qu’un navire long de 5.00 mètres mouillera,

200.00 € pour un navire de 10.00 mètres…

 

Les plaisanciers versent déjà chaque année 37 millions d’euros au Conservatoire du Littoral.

 

Ils n’ont pas les moyens de payer un nouvel impôt.

Ils refusent la sélection par l’argent.

 

Les italiens, initiateurs d’une taxe semblable, l’ont abandonnée quand ils se sont rendu compte qu’elle occasionnait une perte de 50 % à leur économie dans le domaine.

 

Les plaisanciers sont solidaires des professionnels du nautisme et du tourisme qui vont être les autres victimes.

 

Le parlement doit rejeter l’article 18 A de la loi NOTRe comme le préconise la Commission des lois.

 

Vous pouvez voir ci-après quelques documents et articles de presse :

Manifestation lors de l'inauguration des Nauticales samedi 14 mars 2015 : La Provence15/03 La Marseillaise 15/03 Les Elus aussi disent NON

Autres articles de presse :   La Provence 03/03    Corse-Matin 05/03

Lien  Actu-nautique

 

 

 RV des Quais 1 en 2015 : Conférences du Vendredi 27 mars 2015

 

 La mise en conformité des navires et la nouvelle division 240.

«« 

Marseille le 9 mars 2015

 

Chère Présidente et amie,

Cher Président  et ami,

 

Nous sommes en train de vivre un grand moment avec cette taxe qui ne veut pas dire son nom et qui nous procure beaucoup de travail pour l’empêcher de voir le jour.

 

Mais la vie continue, d’autres lois arrivent au terme de leur mise en place.

 

C’est le cas de la nouvelle division 240 qui régit toute la règlementation pour la sécurité de nos navires de moins de 24 mètres. Elle entrera en application le 1 mai 2015.

 

Les bonnes relations que nous avons pu nouer avec ce que sur le Vieux-Port on appelle familièrement « les affaires maritimes » suivant une appellation ancienne, mais aussi avec le CROSS Med et la SNSM station de Marseille, nous ont permis de mettre sur pied ce premier Rendez-vous des Quais 2015.

 

Vous pourrez apprécier sous un autre angle cette administration dont  vous ne connaissez peut-être que le côté répressif qui n’est qu’une infime partie de son domaine.

 

A la veille de la reprise de nos activités nautiques, vous recevrez toutes les nouvelles informations de la part des meilleurs spécialistes.

 

Beaucoup de nouveautés concernant le matériel embarqué, les zones de navigation, la responsabilité du chef de bord, la définition de l’abri qui seront expliquées en détail. Toutes les questions suscitées trouveront  réponse.

 

Bref, une soirée d’une grande importance à laquelle vous-même, vos conseils d’administration sont invités mais aussi vos adhérents qui sont les acteurs principaux de la vie de notre petite plaisance.

 

Vous voudrez bien servir d’intermédiaire pour les inscriptions. Afin de nous permettre une meilleure gestion des places, il serait souhaitable que les inscriptions nous parviennent au plus tard en début d’après-midi du vendredi 20 mars 2015, le plus tôt étant, une fois encore, le mieux.

 

La participation massive sera la preuve que, si Escartefigue traverse encore le Vieux-Port, il le fait dans le respect des règles de sécurité et que s’il est toujours capable de galéjades, il est aussi  capable de préparer ses navigations, qu’elle qu’en soit la distance, avec tout le sérieux nécessaire.

 

Vous comptez sur la « Fédé », elle sait qu’elle peut compter sur vous.

 

Pour le Conseil d’administration

le Président,  Michel Lamberti                                

le Secrétaire Général, Christian RAFFY

»»

RÉSERVATIONS (au plus tard le 20 mars 2015)

auprès de la FSN13

233, corniche kennedy 13007 Marseille

Tél .  04 91 52 30 30  de 14h à 18h00

Fax : 04 91 52 99 72

Courriel : fsn13@wanadoo.fr 

 

            Voir l'affiche

 

 

 

 

 RV des Quais 2 en 2015 : Conférence du Vendredi 17 avril 2015

 

 Le nouveau balisage des Récifs du Prado et les mouillages des sites de plongées.

«« 

Marseille le 2 avril 2015

Chers amis,

Permettez-moi d’abord de vous remercier d’avoir été les artisans de la réussite du premier « Rendez-Vous des Quais 2015 ». En effet,  l’hémicycle du Pharo a été rempli grâce à la mobilisation de tous les adhérents de la Fédération. Cette magnifique salle a été mise à disposition gracieusement par Monsieur Guy Teissier, président de la Communauté Urbaine Marseille-Provence Métropole.

 

Comme à son habitude le trésorier de la « Fédé » a concocté un apéritif aussi sympathique qu’amical.

 

Notre deuxième « Rendez-Vous des Quais 2015 » se déroulera le :

Vendredi 17 avril 2015 à 18 h

au Centre nautique municipal du Roucas-Blanc,

2 Promenade Georges Pompidou 13008 Marseille,

Qui est mis aussi gracieusement à disposition par Monsieur Didier Réault, adjoint au maire en charge de la mer et du littoral.

 

 

Madame Emilia Medioni, responsable de l’opération Récifs Prado au sein de la Direction de la Mer, du Littoral et du Nautisme de la Ville de Marseille, nous présentera les récifs artificiels du Prado de leurs origines (très récentes !) à nos jours ainsi que l’évolution de l’emprise, des nouveaux amers correspondants et du nouveau balisage.

Elle évoquera aussi les mouillages écologiques organisés sur les sites de plongée : et pourra  répondre aux questions que vous pourriez vous poser sur « Natura 2000 ».

 

Bref encore une soirée bien remplie qui devrait à nouveau satisfaire votre curiosité marine et qui se terminera autour du verre de l’amitié.

 

Les membres de l’APIPR peuvent s’inscrire au club le 11 avril au plus tard par e-mail : contact@apipr.fr, par téléphone 06 82 39 24 33 ou lors de la permanence du 11 avril.

 

Attention,  seulement 150 places sont disponibles !

 

« Dans l’invitation au précédent rendez-vous des quais, nous avions vu que « MOS sieur Escartifigue » était capable de respecter la sécurité en mer ; aujourd’hui nous le retrouvons « écolo » respectueux de nos aires marines protégées. »

 

Nous vous souhaitons toujours très nombreux.

 

Pour le conseil d’administration de la FSN-13,

Le Président,  Michel Lamberti

Le Secrétaire Général,  Christian Raffy

 »»

 

RÉSERVATIONS (au plus tard le 11 avril 2015)

auprès de la FSN13

233, corniche Kennedy 13007 Marseille

Tél .  04 91 52 30 30  de 14h à 18h00

Fax : 04 91 52 99 72

Courriel : fsn13@wanadoo.fr 

 

Ou

auprès de l'APIPR :

Courriel : contact@apipr.fr

Tél. 06 82 39 24 33

 

            Voir l'affiche

 

 

 

 La Fédération des Sociétés Nautiques (FSN13) a 70 ans

 

Nous reproduisons ci-après l'entretien de Michel LAMBERTI avec Philippe GALLINI pour le journal "La Provence" du lundi 16 Novembre 2015

«« 

« Elle a 70 ans et une santé de jeune fille »

Présidée par Michel Lamberti, la Fédération des sociétés nautiques a vu le jour en 1945 (La FSN13 compte aujourd’hui 32 clubs et près de 3500 plaisanciers).

La "fédé" fête ses 70 ans cette année. Qui est cette grande dame ?

Fondée en 1945, la fédération des sociétés nautiques des Bouches-du-Rhône a accompagné tout au long de ces années le monde de la plaisance, de la Ciotat aux Saintes-Maries-de-la-Mer et affiche une santé de jeune fille. Elle a traversé des hauts et des bas. Dernièrement, il a fallu faire face au départ de Marielle Gobbi qui en a assuré la présidence pendant 21 ans et marqué de son empreinte le monde du nautisme, son "petit peuple de la mer" comme elle aimait à le dire.

À quoi ressemble la plaisance provençale du XXIe ?

En 1945, la plaisance n’avait pas les mêmes préoccupations qu’aujourd’hui. Moins de bateaux, moins de  réglementation et surtout, plus de places disponibles pour qui voulait accéder à ce loisir. Mais si nous sommes toujours là, c’est par la volonté d’adaptation de ses dirigeants successifs qui ont toujours su répondre aux attentes des plaisanciers et des institutions.

Quels sont les projets et les ambitions de la fédération ?

Les projets sont nombreux et variés mais se concentrent tous vers un objectif : apporter aide et soutien aux clubs adhérents et à leurs plaisanciers. Cette aide porte notamment sur l’information permanente que doivent avoir les plaisanciers, notamment les aspects réglementaires (techniques ou financiers). Nous représentons également les plaisanciers auprès de toutes les instances administratives comme la Direction départementale des Territoires et de la Mer qui nous consulte pour tous les projets impactant le territoire maritime (éoliennes, boues rouges, mouillages de bouées permanentes, etc.)

La "fédé" s’est fortement mobilisée contre la taxe de mouillage. Quel bilan tirez-vous de cette action ?

Nous avons su réagir vite et avec opportunité à la tentative de mise en place de cette nouvelle taxe. Nous nous sommes donné les moyens d’intervenir auprès de tous les sénateurs et députés français. Nous avons été les premiers à recueillir de la part de la ministre Marylise Lebranchu la décision de renoncer à l’application de cette taxe. J’estime que là sont le vrai travail d’une fédération et notre valeur ajoutée.

Une nouvelle menace se profile à l’horizon : la taxe foncière. Qu’en est-il exactement ?

Comme pour les trains, une taxe peut en cacher une autre. À peine débarrassé de la taxe de mouillage, voici la taxe foncière. Elle est apparue en 2013, aussitôt dénoncée par des associations de plaisanciers. Mise à la porte, elle revient par la fenêtre avec un nouveau mode de calcul comprenant une modulation de son coût suivant l’appréciation des gestionnaires locaux. Son montant moyen est de 110 euros par poste d’amarrage pour la Méditerranée et 80 euros ailleurs. Notre rôle est de faire en sorte que son application soit encore une fois repoussée et si elle devait s’appliquer, qu’elle soit la moins douloureuse pour les plaisanciers. Nous avons déjà alerté des députés et conseillers communautaires marseillais et attendons leurs retours ainsi qu’un rendez-vous avec le président de MPM (Guy Teissier, NDLR).

Les Assises de l’économie de la mer viennent de se tenir à Marseille. Avez-vous senti une attention ou une écoute particulière vis-à-vis de la plaisance ?

Ces assises concernaient surtout le monde économique maritime, même si le sujet de la plaisance a été abordé par la voix d’un représentant de la Fédération des Industries Nautiques. Le plaisancier n’y avait pas sa place et je trouve regrettable que l’on oublie un peu trop que sans les plaisanciers, il n’y aurait pas de plaisance.

L’arrivée de la Métropole constitue-t-elle une chance ou une inquiétude ?

Une chance je ne sais pas, mais je l’espère. Une contrainte c’est sûr car nous ignorons quand et comment nous allons pouvoir nous remettre à travailler avec nos interlocuteurs et surtout quels interlocuteurs. Mais si nous, nous ne le savons pas, je ne suis pas sûr que du côté deMPMles certitudes soient au rendez-vous…

Le parc national des Calanques a-t-il réussi à "apprivoiser" les plaisanciers ?

Un fait divers récent qui a emmené le président d’un des clubs les plus emblématiques de Marseille à se retrouver au tribunal correctionnel, ne me semble pas aller dans le sens de la sérénité. Sa faute: l’organisation d’un concours de pêche, perturbé par les conditions météo, qui se met à l’abri dans une zone du parc pourtant autorisée à lapêche de loisir mais pas au concours de pêche. C’est-à-dire que 300 bateaux peuvent se retrouver à pêcher à titre individuel en toute légalité, mais 20 bateaux lors d’un concours sont en infraction. De plus est-il normal d’encombrer nos tribunaux pour des faits similaires, alors que pendant ce temps Altéo poursuit ses rejets, et nos égouts de même ? Les clés des calanques ont été remises aux nouveaux occupants par les nombreuses associations qui ont su préserver ce patrimoine. Ce sont toutes ces associations et surtout le Conservatoire du littoral que l’on doit remercier pour nous avoir permis de conserver un tel joyau pendant des décennies. Les actuels gestionnaires du parc n’ont fait que cueillir les fruits et surtout les commercialiser.

 Propos recueillis par Philippe GALLINI

 

 

PORTRAIT

Ayant grandi dans une famille où le bénévolat constituait un véritable mode de vie, Michel Lamberti, 62 ans, est depuis plus de vingt ans, administrateur de l’Union nautique marseillaise, plus ancien club marseillais - l’UNM a été fondée en 1882 - qu’il préside depuis huit ans. Jeune retraité, il a été brillamment élu le 4 avril 2014 à la  présidence de la FSN13 qui compte aujourd’hui 32 clubs et près de 3500 plaisanciers.

Michel Lamberti est également membre du Conseil d’administration de l’Office de la mer, membre du Conseil économique et social du Parc national des calanques, et membre du Conseil consultatif régional de la mer.

 

 

»»

L'article paru dans la Provence

 

 

 

 
 

     @Webmaster                                                                                                                                                             www.apipr.fr     version 1.0         © copyright APIPR Marseille Novembre 2010